Entrepreunariat

10 bonnes habitudes quand on travaille de la maison

article-10-bonnes-habitudes-pour-travailler-chez-soi-marie-eve-et-famille-montreal

Travailler de la maison, c’est le rêve de beaucoup de personnes. C’est pas accessible à tout le monde, un vétérinaire qui travaille de son salon… Pas très réaliste! La majorité des gens qui travaillent dans un bureau pourraient travailler à distance, mais une minorité pourrait s’y faire à long terme. J’ai compilé 10 bonnes habitues à avoir quand on travaille de la maison pour être productif et efficace.

 

1. S’habiller le matin

Oui, c’est vraiment le fun avoir le luxe de rester en pyjama et d’être confortable pour travailler. Mais après quelques semaines, peut-être même quelques jours, tu vas te rendre compte que c’est pas ce qu’il y a de plus motivant de faire tes tâches en pyjama. Je ne peux m’empêcher de me changer le matin pour commencer la journée du bon pied. Toujours confortable, mais jamais en pyjama (ou presque)!

 

2. Se faire une petite routine

Je t’entends clamer haut et fort ‘’J’AIME PAS ÇA LES ROUTINES!’’. Moi non plus. Comme la majorité des travailleurs autonomes, la routine me donne un peu la chaire de poule. Mais, je dois admettre que se créer une journée typiquement atypique, ça permet une certaine structure au travail.

 

3. Se donner des blocs de temps

On ne va pas se le cacher, le plus gros avantage de travailler de la maison, c’est de pouvoir faire ce qu’on veut, quand on veut. On peut facilement se perdre entre la brassée de lavage et une tâche de travail. C’est pourquoi je me fixe des blocs de temps pour accomplir certaines choses. Par exemple, si je sais que j’ai une rédaction à terminer pour un contrat, je me donne 1 h pour la compléter et ensuite 15 minutes de ‘’me-time’’.

 

4. Prendre une pause dîner

Non, tu n’es pas dans un bureau. Non, tu n’es pas obligé d’arrêter de travailler à midi comme si tu l’étais. Mais prendre une petite pause pour s’arrêter et dîner, ça permet de s’aérer l’esprit et surtout du mieux manger. Les journées que je ne prends pas le temps de me faire à dîner, je mange des collations toute l’après-midi et c’est souvent… Pas très santé!

 

5. Avoir un coin de travail

Travailler sur le divan du salon, c’est bien le fun. Mais ça ne met pas dans le mood pour travailler. Personnellement, je suis un peu au ralenti quand je fais ça, je suis donc beaucoup moins efficace. En plus, en ayant un coin de travail distinct dans la maison me permet de laisser le travail derrière moi le soir venu pour profiter à 100 % de ma famille.

 

6. Changer d’air de temps en temps

C’est vraiment le fun travailler de la maison, mais des fois, on a le goût de voir d’autres humains. C’est pourquoi je vais travailler quelques heures par semaine dans un café non loin de la maison. Certaines villes ont même des espaces de travail collaboratif et ça peut être très avantageux si on n’a pas le goût de travailler à 100 % de la maison.

 

7. S’entourer d’entrepreneurs

Il n’y a rien qui me donne autant d’énergie et de motivation que de travailler avec d’autres entrepreneurs. Depuis toutes ces années en tant que travailleur autonome, j’ai appris à m’entourer de femmes de tête incroyables qui me motivent à tous les jours. On s’entraide, on se botte le derrière et on fait avancer nos projets les unes les autres. C’est un regard extérieur mais entrepreneuriale sur ton travail. Ça vaut de l’or ces relations d’affaires, crois-moi! La majorité de ces femmes sont devenues des amies inestimables pour moi.

 

8. S’écouter

C’est super cliché, je sais. Mais s’écouter est la chose qui te mèneras le plus loin dans ton parcours d’entrepreneur. Quand j’ai commencé en 2013, je disais oui à tout et je ne pensais pas à moi. Je pensais juste à mon objectif monétaire. Je m’oubliais parfois et c’est ce qui m’a causé le plus de frustration. Dans les deux dernières années, j’ai vraiment appris à m’écouter. Je m’assume, je prends des pauses, je prends les décisions qui sont bonnes pour MOI.

 

9. Prendre le temps de s’arrêter

Le plus grand défi des entrepreneurs : Arrêter de travailler. On aime ce qu’on fait, on est passionné, on est des workaholics. Être travaillant, carriériste et passionné, c’est correct et c’est sain lorsque ça n’empiète pas sur nos relations. Le couple, la famille, les amis… Ils sont tous présents et importants dans nos vies, il ne faut pas les mettre de côté. Travailler, oui. Mais pas au détriment de notre vie sociale. C’est important de prendre le temps de s’arrêter et se déconnecter du travail lorsque nécessaire.

 

10. Se faire des to-do listes de béton

Je ne fonctionnerais pas sans mes to-do listes. En fait, je serais pas fonctionnelle du tout. Je me fais une liste pour la semaine (à faire quand j’ai le temps) et une liste par jour de la semaine (des tâches que je dois absolument faire cette journée-là). De cette manière, mes journées sont structurées et ma liste de semaine m’aide à meubler mes trous dans la journée pour me donner des petites pauses des choses pressantes.

Partager l'article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Me contacter

Vous avez des questions sur mes services, vous souhaitez me contacter ? Envoyez-moi votre demande.